0 In Voyages

Si l’on ne comprend pas toujours Rouen, on s’en impègne et l’on en demeure imprégné…

… Citation de Maurice Leblanc, pour bien commencer!

Comme certains d’entre vous le savent pour l’avoir lu sur Facebook, j’ai passé quelques jours à Rouen.
Pas vraiment de récit de voyage cette fois, sachant que j’y étais avec ma famille, juste quelques photos et quelques impressions.

DSCN1120
(Le Gros Horloge! Dans mes souvenirs il était beaucoup plus haut!)

DSCN1122

Victor Hugo ~ À mes amis L. B. et S.-B. (« Les Feuilles d’automne)

Amis ! c’est donc Rouen, la ville aux vieilles rues,
Aux vieilles tours, débris des races disparues,
La ville aux cent clochers carillonnant dans l’air,
Le Rouen des châteaux, des hôtels, des bastilles,
Dont le front hérissé de flèches et d’aiguilles
Déchire incessamment les brumes de la mer ;

C’est Rouen qui vous a ! Rouen qui vous enlève !
Je ne m’en plaindrai pas. J’ai souvent fait ce rêve

D’aller voir Saint-Ouen à moitié démoli,
Et tout m’a retenu, la famille, l’étude,
Mille soins, et surtout la vague inquiétude
Qui fait que l’homme craint son désir accompli.

J’ai différé. La vie à différer se passe.
De projets en projets et d’espace en espace
Le fol esprit de l’homme en tout temps s’envola.
Un jour enfin, lassés du songe qui nous leurre,
Nous disons :  » Il est temps. Exécutons ! c’est l’heure.  »
Alors nous retournons les yeux : – la mort est là !

Ainsi de mes projets. – Quand vous verrai-je, Espagne,
Et Venise et son golfe, et Rome et sa campagne,
Toi, Sicile que ronge un volcan souterrain,
Grèce qu’on connaît trop, Sardaigne qu’on ignore,
Cités de l’aquilon, du couchant, de l’aurore,
Pyramides du Nil, cathédrales du Rhin !

Qui sait ? Jamais peut-être. – Et quand m’abriterai-je
Près de la mer, ou bien sous un mont blanc de neige,
Dans quelque vieux donjon, tout plein d’un vieux héros,
Où le soleil, dorant les tourelles du faîte,
N’enverra sur mon front que des rayons de fête
Teints de pourpre et d’azur au prisme des vitraux ?

Jamais non plus, sans doute. – En attendant, vaine ombre,
Oublié dans l’espace et perdu dans le nombre,
Je vis. J’ai trois enfants en cercle à mon foyer ;
Et lorsque la sagesse entr’ouvre un peu ma porte,
Elle me crie : Ami ! sois content. Que t’importe
Cette tente d’un jour qu’il faut sitôt ployer !

Et puis, dans mon esprit, des choses que j’espère
Je me fais cent récits, comme à son fils un père.
Ce que je voudrais voir je le rêve si beau !
Je vois en moi des tours, des Romes, des Cordoues,
Qui jettent mille feux, muse, quand tu secoues
Sous leurs sombres piliers ton magique flambeau !

Ce sont des Alhambras, de hautes cathédrales,
Des Babels, dans la nue enfonçant leurs spirales,
De noirs Escurials, mystérieux séjour,
Des villes d’autrefois, peintes et dentelées,
Où chantent jour et nuit mille cloches ailées,
Joyeuses d’habiter dans des clochers à jour !

Et je rêve ! Et jamais villes impériales
N’éclipseront ce rêve aux splendeurs idéales.
Gardons l’illusion ; elle fuit assez tôt.
Chaque homme, dans son cœur, crée à sa fantaisie
Tout un monde enchanté d’art et de poésie.
C’est notre Chanaan que nous voyons d’en haut.

Restons où nous voyons. Pourquoi vouloir descendre,
Et toucher ce qu’on rêve, et marcher dans la cendre ?
Que ferons-nous après ? où descendre ? où courir ?
Plus de but à chercher ! plus d’espoir qui séduise !
De la terre donnée à la terre promise
Nul retour ; et Moïse a bien fait de mourir !

Restons loin des objets dont la vue est charmée.
L’arc-en-ciel est vapeur, le nuage est fumée.
L’idéal tombe en poudre au toucher du réel.

L’âme en songes de gloire ou d’amour se consume.
Comme un enfant qui souffle en un flocon d’écume,
Chaque homme enfle une bulle où se reflète un ciel !

Frêle bulle d’azur, au roseau suspendue,
Qui tremble au moindre choc et vacille éperdue !
Voilà tous nos projets, nos plaisirs, notre bruit !
Folle création qu’un zéphyr inquiète !
Sphère aux mille couleurs, d’une goutte d’eau faite !
Monde qu’un souffle crée et qu’un souffle détruit !

Le saurons-nous jamais ? – Qui percera nos voiles,
Noirs firmaments, semés de nuages d’étoiles ?
Mer, qui peut dans ton lit descendre et regarder ?
Où donc est la science ? Où donc est l’origine ?
Cherchez au fond des mers cette perle divine,
Et, l’océan connu, l’âme reste à sonder !

Que faire et que penser ? – Nier, douter, ou croire ?
Carrefour ténébreux ! triple route ! nuit noire !
Le plus sage s’assied sous l’arbre du chemin,
Disant tout bas : J’irai, Seigneur, où tu m’envoies.
Il espère, et, de loin, dans les trois sombres voies,
Il écoute, pensif, marcher le genre humain !

DSCN1135

DSCN1145

DSCN1148
(Boite aux lettres)

DSCN1141
(Cathédrale)

DSCN1153

DSCN1156

DSCN1162

DSCN1166

DSCN1165

Si Jeanne d’Arc avait eu du diabète, tout Rouen aurait senti le caramel…
(José Artur)

DSCN1188

DSCN1194

DSCN1189

DSCN1185

DSCN1172

DSCN1182
(Eglise Saint Maclou)

DSCN1199
(Aître Saint Maclou)

Ce cimetière, dénommé « aître » (du latin atrium désignant la cour intérieure précédant l’entrée de la villa romaine et par extension le cimetière situé en avant de l’église) est implanté au centre de la paroisse Saint-Maclou, intégrée à l’enceinte de la cité depuis 1253.

L’histoire de ce lieu étrange et exceptionnel remonte à la Grande Peste noire de 1348, qui tua les trois-quarts des habitants du quartier. C’est ainsi que l’on dû ouvrir un nouveau cimetière : le grand aître saint Maclou. Trois des galeries qui entourent le cimetière ont été construites entre 1526 et 1533 pour servir d’ossuaire. Leur décor est macabre : crânes, ossements, outils de fossoyeur, objets de culte dans les rites mortuaires.

La galerie sud a toujours servi d’école et l’ensemble abrite aujourd’hui l’Ecole Régionale des Beaux Arts. Dans une vitrine, près de la porte d’entrée, on a placé un squelette de chat découvert dans un mur. Il s’agissait sans doute d’un chat noir (le diable) enfermé vivant dans la maçonnerie pour éloigner le mauvais sort.

DSCN1198

DSCN1202

DSCN1201

DSCN1112
(La colline des Deux Amants, car on dit que deux amants ne pouvant se marier s’y sont jetés)

DSCN1109

Le Pont Flaubert.
On a vu plus romantique, comme pont… Pauvre vieux Gustave!

 » La rivière, qui fait de ce quartier de Rouen comme une ignoble petite Venise »
(Madame Bovary)

Et pour finir par du du sucré… Dame Cakes! Malheureusement, je n’ai pas pu y gouter, mais on dit que c’est le meilleur salon de thé de Rouen! Quelqu’un y est déjà allé?


Dame Cakes,
70, rue Saint Romain
76000 Rouen

DSCN1163

DSCN1164


Voici aussi le mail que j’ai renvoyé suite aux questions de Julina, qui va peut être s’installer à Rouen l’an prochain, et qui désirait quelques informations. Si vous avez des choses à ajouter, vos commentaires seront les bienvenus!

« Oui, Rouen est une très belle ville, chargée d’Histoire! Si tu aimes l’Histoire, du Moyen-âge à la naissance de l’empire Napoléonien, tu vas adorer!
Il y’a des petits détails sur chaque maison de chaque rue, une date de construction de maison (souvent entre 1600 et 1700, car les plus anciennes ont du être détruites par les divers incendies), gargouilles, sculptures…
Dans la Cathédrale, des panneaux retracent l’histoire de la ville durant la seconde guerre mondiale, c’est aussi très intéressant.
Mais l’endroit qui me plait énormément, c’est l’aître St Maclou (dans une petite ruelle derrière l’Église St Maclou). Désormais c’est dans son enceinte que se situe l’école des Beaux-Arts de Rouen. J’en pris des photos c’est très étrange, très calme, il s’y dégage une atmosphère très particulière à cause des têtes de morts sur les poutres, des fers à chevaux à l’envers, etc. C’était l’endroit où l’on mettait les lépreux, les gens atteints de la peste, et d’autres maladies qu’on ne pouvait pas encore guérir, il y’a même une momie de chat! Dire qu’elle est là depuis des siècles!

 

Il y’a aussi beaucoup de magasins de grandes marques, j’ai vu une boutique Guess et une Hermès. Il y’a aussi un Zara Home, Maison du Monde, la Fnac, etc.
L’été les programmations musicales sont variées et gratuites sur « Les terrasses du jeudi », avec des groupes connus et d’autres moins.
Et d’après ce que j’ai entendu, le meilleur salon de thé de la ville pour faire un gouter, c’est chez Dame Cakes, mais je ne m’y suis pas arrêté, malheureusement.« 

 

Le commentaire d’Amandine étant trop conséquent pour entrer dans les formats Canalblog, je vous livre son mail ici.
Plein d’explications détaillées, de judicieux conseils, et d’adresses sympa! Merci mademoiselle!

« Native de la magnifique ville de Rouen, sur la demande de l’hôte, je vais vous donner quelques bons plans. Déjà la ville est constituée pour une bonne partie sur la rive droite, une moins importante sur la rive gauche et de l’île Lacroix (sur la seine qui sépare les deux rives)

L’agglomération est beaucoup plus importante et comprend toutes les villes limitrophes. Étant dans une cuvette il y a deux plateaux.

Si vous allez faire un tour sur le plateau est (Le Mesnil Esnard, Bonsecours, Franqueville Saint Pierre, Boos…) Allez jeter un œil du côté de la basilique de Bonsecours, le cimetière juste en face offre une vue magnifique vue sur la ville (quand il n’y a pas de brouillard) et l’on peux voir la tombe de José Maria De Hérédia.
Si vous êtes en bus par contre gardez un œil sur votre montre, car après 20H, c’est fini plus de bus pour venir ou partir du plateau.
Si vous êtes en voiture prenez la côte sainte Catherine pour redescendre et arrêtez vous au panorama, faites même un petit tour dans les bois environnant, c’est très sympa!

En ce qui concerne le plateau ouest (Mont Saint Aignan, Bois Guillaume…) vous serez plus chanceux niveaux bus vu qu’il y a le TEOR et les bus de ville qui font la jonction. Puisque l’université est à Mont Saint Aignan, vous aurez même des bus de nuit, que demande le peuple!
Sur Mont Saint Aignan, il faut aller voir le feu de la Saint Jean (parc de loisirs), avec un feu d’artifice monstrueux et des concerts gratuits en soirée (les ogres de barbacks sont déjà venus par exemple)

La petite ballade dans le parc s’impose aussi. Un parcours santé est à votre disposition dans le bois. La piscine, bien qu’un peu onéreuse est à essayer depuis sa rénovation. Tout les mercredi matin il y a le marché sur la place Colbert, où vous trouverez la librairie universitaire qui rachète les livres des années passées. (c’est le moment par contre il ne faut pas traîner, que ce soit, des livres de secondaire, lycée ou universitaires)

Une belle ballade dans la forêt verte est aussi à envisager si il fait beau et que vous avez envie d’un peu de verdure. (en plus y a pas de moustiques mutants comme dans mon nouveau chez moi!!!!private joke)

Je vous conseille le cinéma « L’Ariel » sur la place Colbert, cinéma d’art et d’essai qui propose des petits films sympa et à moindre cout que les grandes firmes. Ne négligez pas la maison de l’étudiant (que vous le soyez ou pas d’ailleurs) car vous trouverez dedans moult informations sur les concerts, les expos et les événements étudiants accessibles pour la plupart à tous, peu chers et nombreux.

En prenant la voiture je vous conseil de pousser jusqu’à l’abbaye de Jumièges. C’est vraiment magnifique que ce soit la route ou l’endroit même. Par contre renseignez vous au niveau des horaires d’ouvertures et des activités, il y a souvent des expositions.

Enfin n’hésitez pas à faire la ballade dans la forêt de Roumare près de Canteleu (chanteLoup car on entendait les hurlements des loups jadis dans la commune)

Intéressons nous maintenant à la ville:

Pour ceux qui ont facebook, je pense que vous apprendrez quelques trucs en faisant le test « Connais tu Rouen? », notamment que jusque tard dans la nuit c’est à la cascade, rue de la république que l’on peu trouver de clopes!

l’été, il en faut pas rater, les Terrasses du Jeudi. Évènement où tout les jeudi des concerts gratuits (par exemple, l’an dernier Hightone, cette année les Ting Tings…)sont organisés dans les bars et sur des scènes dans toute la ville (rive droite)

Tout les 4 ans, il y a l’armada, vous pourrez admirer des bateaux du monde entier pendant une quinzaine de jours sur les quais. Avec un feu d’artifice tout les soirs et des concerts gratuits tout le soirs (L’an dernier, Bashung, Wax Tailor, Iggy Pop….)

Sinon, la rive droite est quand même plus jolie que la rive gauche (peut être moins bombardée pendant la guerre…) Mais sur la rive gauche des endroits à ne pas louper comme, le jardin des plantes et juste en face le FRAC (fond d’art contemporain)de haute Normandie qui propose des expositions gratuites.

Allez faire un tour sur L’île lacroix, où vous trouverez une piscine et une patinoire.

Dans la ville de Rouen tout est bon, c’est comme le cochon!!! Allez flâner dans la rue du Gros Horloge puis arrêtez vous au Big Ben à hauteur de l’horloge prendre un verre.

Si vous aimez la bière continuez la rue du gros jusqu’à la place de la pucelle puis remontez la rue Cauchoise. Et là place Cauchoise se trouve « La boîte à bière », véritable institution, pour les connaisseurs!

Si vous montez un peu plus lin vous trouverez « Le Zoulou Bar » qui reste ouvert assez tard dans la nuit (5H je crois), ambiance décontractée encore plus que dans le premier lieu.

Dans cette rue se trouve aussi « Le bidule » avant « la boîte à bière », bar de nuit que vous pouvez essayer si vous aimez l’ambiance club. Attention tenue correcte exigée (niveau alcoolémie) et il faut arriver tôt les soirs où des soirées spéciales sont organisées.

Le pub « L’underground » vous offrira une ambiance agréable pour prendre un verre entre amis en soirée. (26, Rue des Champs Maillets)

Si vous aimez les petits concerts péchus (ou pas comme toujours) rancardez vous sur la programmation du « Bateau Ivre » très bonne salle de concert. Par contre je vous conseil de prendre un bus ou un taxi pour y aller depuis le centre ville si vous n’avez pas l’habitude de marcher. Car il faut monter la rue Ricard et encore monter après (pour ceux qui connaissent il savent que passé 24H et quelques bières, ça deviens dur!)

Rue Beauvoisine si vous aimez les ambiances un peu taverne voir gothique (mais c’est plus comme avant, niveau soirées gothiques) il ne faut pas rater « l’emporium gallorium » qui offre une cave très sympa pour boire une bière et propose des soirées assez fréquemment.

Si vous voulez prendre votre mousse dans un vieux siège de cinéma, allez faire un tour du côté de la place Saint Mare, et vous trouverez votre bonheur au « Saxo« !!!

Enfin si vous avez envie de prendre votre « Cosmopolitain » dans une baignoire je vous conseil le Shari Vari qui vous propose ce type de sièges. (51 rue Saint Nicolas)

N’oubliez pas, mais plutôt pour boire un verre en fin d’après midi le « Highlands Café » (2 Quai Pierre Corneille  )
et le « Pub O’Kallaghan’s » (13, Place Gén de Gaulle)

Vous trouverez aussi de très bons salons de thé dans la ville:

Dame Cakes (70 rue St Romain)

Le Five O’Clock (243 rue Eau de Robec)

Le Shanti qui est un bar à shisha et donc ouvert le soir(65 rue de Fontennelle)

Le Dooliz qui est un bar à shisha, avec une très belle déco, je vous conseille les pâtisseries maison! un vrai délice!
(10 rue St Etienne des Tonneliers)

Le Chenevis qui est salon de thé restaurant bio très sympa, je vous conseil vraiment d’aller y faire un tour si vous aimez le bio
(43 RUE AUX OURS)

La Walsheim, restauant qui fait aussi bar
(260 rue martainville)

Pour goûter le cocktail du pays de Bray allez au Yesterday (3, Rue Moulinet) et commandez un Brayon!

J’avais oublié pour les dégustateur de bière, Neufchâtel en Bray produit sa propre cuvée, la Northmen que vous pourrez trouver un peu partout dans les bars de Rouen…

Pour un smoothie zen allez à « l’ardoise »     33 allée Eugène Delacroix

ou au Café Chéri, 79 rue Ecuyère

Bon il y a pleins d’autres bars et salons de thé, mais vous aurez déjà de quoi faire avec cela et pourrez faire vos découvertes personnelles sur place!

Si vous aimez la nourriture japonaise, je vous conseil « Le Sun » qui propose une très belle carte et il n’y a rien à redire sur la qualité des plats
(100, Rue de la Ganterie)

Pour ce qui est des fringues, je vous conseil d’aller faire un tour à Globo Loco au moment des soldes, c’est vraiment intéressant, les chaussures de skate peuvent descendre à 20 euros!!!!(59 RUE JEANNE D’ARC)

Il y a aussi « Bud Skate Shop » pour le street wear
(8, rue de la chaîne)

Vous trouverez aussi des fringues sympa dans les boutiques autour de l’espace du palais, n’hésitez pas à entrer, dans la boutique « Bazar » car il y a des meubles, mais aussi des vêtements et on trouve des trucs originaux avec des prix aléatoires par contre. (91, rue Ganterie)

Pour des petites boucles d’oreilles en argent, je vous conseil d’aller chez « Pauline« , par contre il faut demander au gérant les boucles et il vous sort la planches pour choisir.(rue saint lot ou dans les parages, la devanture est noire et faut pas le rater par contre)

Pour les vêtements ethniques colorés,il y a  Kazana 146 rue du gros horloge.

Pour les mangas, outre les grandes chaînes il y a bien sur « le bazar du bizarre » (38, Rue Ours)

Pour les jeux vidéos, ,jeux de rôles et figurines, ce seras « Camisole« 
(90, Rue Jeanne d’arc)

Pour les concerts consultez les programmations des salles:

Hangard 23
Zénith
Trianon Transatlantique
L’arcade, par contre il faut être véhiculé
Exo7
Espace du Moineau
Espace les Vikings
Club 106
La traverse

Fin octobre, la foire Saint Romain, plus grande foire de province, prend place sur les quais de seine et ceci pour un mois.

Fin novembre L’agora organise un festival sur le cinéma coréen, en mars c’est le festival du cinéma nordique.
Le Melville est le cinéma idéal pour ceux  qui recherchent un cinéma d’arts et essais dans la ville même.

Consultez aussi la large programmation des théâtres dont l’activité est importante.

Deux radios locales à écouter:

HDR, sur 99.1
Radio Campus, 101.3, mais je ne suis pas sure qu’elle soit toujours en activité

Pour la visite à pied, allez faire un tour dans la vieille ville, ainsi que dans le coin de la place du vieux marché, la rue cauchoise et la rue du gros Horloge. Le musée des beaux arts à une collection permanente importante et des expositions temporaires tournent. Il proposent des activités autour de l’Art et le restaurant offre un très beau cadre.

Pour le Rouen gay, je vous conseil d’aller sur le site: Gay Normandie

Avant de repartir, passez rue du gros chez « la mère Auzou« , dégustez un délicieux macaron. Ramenez vous une bouteille de Northmen (bière du coin!) et visitez la gare rue verte

Enfin un nouveau centre 3 à ouvert en avril. C’est une sorte de mall, regroupant restaurants, boutiques, cinéma…
IL est accessible par le TEOR arrêt Mont Riboudet. Je n’ai pas eu l’occasion de le visiter, ayant quitter l’hexagone avant son ouverture, mais les échos sont assez bons. Apparemment les horaires de TEOR ont été étudié pour que l’on puisse rentrer après la séance de cinéma.

Enfin si vous avez eu le coup de cœur pour la ville de mon enfance, et que vous souhaiter y passer un p’tit bout de votre vie. Je vous conseille de regarder les annonces d’appartement dans la vieille ville, près de l’hôtel de ville, où en général les loyers sont moins élevés qu’ailleurs.

Enfin si le cœur vous dit de venir faire un tour en Amérique du nord, l’adresse de mon blog: Trip in Montréal

Bonne visite de l’agglomération rouennaise!

Amandine« 


You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply