2 In A la une/ Maternité

Pourquoi je ne montre pas le visage de ma fille sur internet

Qu’il s’agisse du blog ou des réseaux sociaux, j’ai fait le choix de ne pas exposer le visage de mon enfant.
Cela suscite des interrogations, de la curiosité parfois, et des remarques désobligeantes d’autres fois. C’est pour cette raison que j’ai pris le parti de rédiger cet article. Aujourd’hui, ma fille fête son premier anniversaire. Un an! Cela m’a laissé le temps de réfléchir à la rédaction de cet article!

Exposer son enfant sur internet ou pas

Si j’ai fait le choix de ne pas montrer son visage, c’est à la suite d’une réflexion que mon conjoint et moi avons eu en amont de sa naissance. Au regard de mon activité de blogueuse, la question s’est rapidement posée, que ce soit dans mon couple, mais aussi dans mon entourage. Ma famille, mes amis, et mes connaissances m’ont souvent posé cette question lorsque j’étais enceinte.
Comme vous le savez, je publie peu de photos de moi. Je deteste les feeds remplis de selfies et j’ai du mal avec l’idée qu’on puisse travailler sur un contenu autocentré. Je préfère partager avec vous mes bons plan et mes petits bonheurs!
Avec l’Homme, nous nous sommes très rapidement mis d’accord sur le fait de ne pas présenter son minois sur la toile.

Le blog, les réseaux sociaux… Mais aussi ceux des autres !

Si nos familles ont très bien compris notre choix, une autre problématique s’est rapidement présentée.
Certes, ils comprennent tous que je ne souhaite pas publier de photos de ma fille sur mes réseaux.
Cependant, ils comprennent moins bien que je ne souhaite pas non plus qu’ils en partagent sur les leurs !

Car il est également hors de question de retrouver une photo de ma fille sur le profil Facebook de Tata Suzette ou sur le Google Drive de Tonton Thierry!

En effet, de nombreuses personnes se permettent de me faire remarquer le fait que je m’expose lorsque je vous écris ici. Certains jugent même cela dangereux.
C’est une remarque qu’on m’a fait à plusieurs reprises. Qu’il s’agisse de mon entourage, ou de personnes rencontrées au hasard.

Pourtant, s’il est vrai que je partage avec vous une part de moi-même, je ne partage pas tout non plus. Je travaille grandement à conserver une part de ma vie privée.

Alors même que ceux qui se permettent de me faire des réflexions sont bien souvent les premiers à avoir mal paramétré leur compte Facebook, à posséder un compte Copains d’avant suralimenté, ou bien à exposer leurs données personnelles à tous les vents.
Notre décision commune de ne pas exposer notre fille concerne donc l’ensemble du web, et non pas la petite part consacrée au blog.

maman bebe

Pourquoi je refuse de montrer son visage sur internet

Je refuse d’exposer ma fille sur internet pour plusieurs raisons. En voilà quelques-unes :

Ce qui se passe sur le web… Reste sur le web

J’ai eu la chance de naître à une époque où on pouvait avoir un look discutable au collège et expérimenter son (faible) talent stylistique. Le peu de photos qu’on prenait alors se faisaient sur pellicule. Quelle bénédiction !
J’ai découvert Facebook à la Fac, et j’ai eu la chance d’avoir des amis assez matures pour ne pas poster de photos ridicules de moi à mon insu (enfin, je crois !).
J’ai eu des hauts et des bas, des amis toxiques et des amitiés solides, mais surtout, j’ai au le droit d’avoir une vie privée. Quelle chance !
Je me sens tellement vieille en écrivant cet article, mais quand je vois aujourd’hui que les ados se tirent dans les pattes à coups de photo dégradantes, cela m’inquiète beaucoup. Le harcèlement scolaire est également une grande source d’inquiétude pour la jeune maman que je suis, même si je sais que j’ai encore le temps d’y songer !

Certains l’ignorent encore, mais tout ce qui est publié sur le web y reste.
Même si vous effacez des données, elles restent stockées sur des serveurs.
Je travaille dans le web, et je connais à mon échelle des outils permettant de récupérer des contenus disparus. Alors imaginez ce que peuvent encore garder en mémoire Google ou Facebook…

Elle a le droit à disposer de son image

J’aimerai enseigner à ma fille le fait qu’elle ait le choix et le droit de disposer de son corps et de son image. Et ce, sans que ni moi ni personne, ne publie de photos d’elle sans son accord.
Je refuse donc qu’on publie des photos d’elle sans son consentement sous prétexte qu’elle n’a pas encore la voix pour s’y opposer. Elle aura tout le temps de poster des photos quand elle sera en âge de le faire !

La dualité du web

Enfin, je ne vous apprends rien en vous disant qu’on ne trouve pas que des Bisounours sur internet. Je n’ai pas envie que le visage de ma fille soit utilisé par des criminels.

Par ailleurs, quand je vois la violence des propos de certain(e)s sur les réseaux sociaux, et je parle d’adultes, je préfère éviter.
Certes, j’ai parfois dû affronter les commentaires de haters. Je ne suis ni la première ni la dernière à recevoir des messages au sujet de mon physique. Pourtant, je poste peu de photos de moi. Mes copines blogueuses mode en reçoivent beaucoup plus, et elles ont tout mon soutien! Mais cela reste entre adultes.

Mais des anecdotes relatives aux enfants, j’en ai entendu à la pelle de la part de copines blogueuses ou influenceuses et mamans. L’une d’elle a été menacée sur Instagram par une femme la harcelant par message privé. Cette dernière précisait le fait qu’elle connaissait le visage de ses garçons, et l’école dans laquelle ils se trouvaient! Un cauchemar!
Une autre a subi les attaques d’une personne lui assurant que sa fille était moche!  Mais comment peut-on tenir ce genre de propos envers un enfant ou un bébé?

La méchanceté des gens ne finira jamais de m’étonner, et je préfère donc laisser ma fille en dehors de tout ça.

Je ne juge pas ceux qui ont fait le choix d’exposer leurs enfants

Je tiens cependant à souligner un point qui me paraît essentiel à travers un mot quelque peu galvaudé : la bienveillance.
Si j’ai fait le choix à titre personnel de ne pas exposer mon enfant, je ne suis pas en droit pour autant de jeter la pierre à ceux qui n’ont pas abouti aux mêmes conclusions que moi.

Je suis d’ailleurs certains comptes Instagram alimentés par des parents ayant fait un choix différent du mien. Je ne regarde pas leurs photos avec jugement, au contraire ! Leurs photos –souvent pleines de poésie – me plaisent beaucoup.
Nous n’avons pas fait les mêmes choix, c’est tout. Est-ce pour autant que je ne m’accorde pas le droit d’aimer suivre leurs aventures ? Pas du tout.
Inutile donc de me demander ce que je pense du choix des autres d’exposer le visage de leurs petits. Chacun sa vie, chacun ses choix, chacun sa route, chacun son chemin, passe le message à ton voisin.

Si tout le monde se comportait avec un peu plus d’ouverture d’esprit sur le web comme ailleurs, nous nous porterions tous un peu mieux, non ?

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Nadège
    17/01/2020 at 12 h 58 min

    Oui, 100 fois oui.
    Le père de mon fils est informaticien. Autant dire que pour lui, les photos du petit sur Internet, c’est niet!
    Les mêmes raisons pour nous, les mêmes craintes. Les mêmes difficultés : « non super copine, je t’enverrai pas des photos via WhatsApp ». Par mail, éventuellement. Mais tu préfères pas un courrier ? ».
    Oui je trouve mon fils beau, en vrai comme sur telle ou telle photos. Oui certaines photos avec Duchesse (chat de la famille) sont très mignonnes. Oui certains moments sont fixés pour des tas d’années (😉) et font des photos superbes.
    Alors je développe.
    Je les montre lors des réunions de famille ou d’amis. Je les envoie aux personnes de confiance qui connaissent mes conditions.

    Mais non, on ne verra pas son visage sur Internet.

  • Reply
    Romain
    18/01/2020 at 19 h 57 min

    C’est incroyable de recevoir de mauvaises remarques juste pour vouloir protéger son enfant en ne l’exposant pas sur Internet. Tant de personnes ont tellement pris l’habitude de s’exposer que ne pas étaler toute sa vie devient étrange à leurs yeux, alors que c’est juste un choix et quelque chose de naturel.

  • Leave a Reply